Projet manga
Bonjour à toi voyageur, bienvenue sur Projet Manga. Avant toute activité sur le forum assure toi de te présenter aux autres membres! Si tu cherches un dessinateur pour un projet tu pourras, après t'être présenté, poster dans la catégorie "travaux". Présentes ton projet avec le plus de précision possible!
Si tu es un dessinateur viens participer aux défis et aux duels dans l'arène et créé une galerie pour nous montrer tes réalisations!
La communauté pourra dans tous les cas te donner des conseils afin d'améliorer t'es techniques et finalement parvenir à créer tes propres BD.

Projet manga

Forum d'aide à l'élaboration de bandes dessinées
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Accès au site  

Partagez | 
 

 Gunka no Baltzar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blackstrength
Néophyte
Néophyte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 22
Date d'inscription : 02/05/2013

Fiche PM
Dessinateur:
0/0  (0/0)
Scénariste:
0/0  (0/0)
Duels gagnés : 0

MessageSujet: Gunka no Baltzar   Dim 28 Mai 2017 - 1:32

Gunka No Baltzar


Artiste : Nakajima Michitsune.
Genres/Catégories : Historique, Guerre, Géopolitique.
Longueur : 43 chapitres (en cours...).
Sens de lecture : Droite à gauche.

Présentation :
Baltzar Bernd est un jeune officier de l'Empire Weiben. Fin stratège, il s'est brillamment illustré au combat lors de sa dernière campagne militaire contre un pays voisin. A son retour, alors qu'il s'attendait à être renvoyé mener les forces de Weiben à la victoire à nouveau, on le charge de devenir instructeur dans l'académie militaire d'un pays voisin, le Royaume de Baselland.
Or Baselland, contrairement à Weiben, n'est pas un pays fortement industrialisé et militarisé. Habitués à rester neutre et bien attaché à leurs traditions, ils ne disposent que d'équipements obsolètes et des stratégies militaires dépassées. Bien décidé à réformer l'académie, le Major Bernd se voit forcé de s'opposer à l'élite qui se méfie autant de lui que de ceux qui l'ont envoyé.
Car sa présence dans ce royaume à la croisée des deux grandes puissances rivales du continent Weiben et Eizreich n'est pas anodine et dénote de l'intérêt d'autant plus inquiétant pour les dirigeants de Baseland qu'ils ne disposent d'une force armée suffisante pour prévenir une invasion de l'un ou l'autre des pays frontaliers.
Ainsi, l'instructeur Bernd devra bien malgré lui tenter de défendre les intérêts de sa patrie, mais aussi celui de ses élèves auxquels il finit par s'attacher et qui se retrouvent projetés au cœur d'un conflit international qui les dépasse.
Il sera bien forcé de s'impliquer toujours plus alors qu'un vieil ami, devenu ennemi, semble tirer les ficelles qui mènent à un affrontement d'une échelle sans précédent...

Le dessin :

On retrouve dans le dessin de Nakajima un bon équilibre entre réalisme et dessin stylisé, avec une emphase sur les détails historiques qui définissent le cadre historique du manga. L'auteur propose une très grande variété de personnages avec d'extrêmement bons charadesigns. Même les personnages les plus secondaires reçoivent beaucoup de soin, et donnent presque tous des impressions variées.
De l'ouvrier d'usine au monarque. Du soldat d'infanterie au grand général des armées. On peut toujours déterminer les différences hiérarchiques, la situation sociales ou émotionnelle des personnages. Ce qui s'avère très important étant donné que c'est un thème central de l'histoire.
Pour couronner le tout, les expressions faciales sont travaillées avec attention et on peut déterminer d'un coup d'oeil le degré d'excitation, de surprise, de dégoût, de peur que les personnages peuvent ressentir.
Le style est assez classique mais c'est largement compensé par le niveau de maîtrise du dessin et la qualité du design des personnages.

Scénario / Écriture :

L'auteur s'appuie sur sa maitrise du dessin et du charadesign pour faire vivre une grande quantité de personnages. Mais heureusement on peut les regrouper dans des "factions" un peu plus facile à retenir : "Royauté de Weiben", "Militaires de Weiben", "Royauté de Baselland", "Elèves de l'Académie de Baselland", etc.
L'histoire se passe dans un équivalent de notre milieu/fin du XIXe siècle, sur un continent fictif mais dont la nomenclature et les cultures rappellent les différents pays germaniques qui existaient avant l'unification en un état unique (l'Allemagne). Et Nakajima semble avoir fait beaucoup de recherche pour être fidèle à cette époque et éviter les anachronisme. Et encore une fois le dessin joue un grand rôle dans cette retranscription historique.
Ainsi, on est témoins au cours de l'histoire des diverses avancées technologiques du moment, et chose très intéressante : le personnage principal devient un acteur majeur de ces changements (ont apprend par exemple qu'il a déjà par le passé théorisé la fin de la cavalerie face aux nouvelles armes à feu).

L'intrigue est assez complexe, avec de nombreuses factions aux objectifs parfois très ambigus, mais l'action suivant plutôt les individus avec un point de vue assez resserré sur les personnages, on arrive à quand même bien suivre malgré tout.
Et comme toute bonne intrigue de manga de guerre/géopolitique, on a des magouilles politiques, des espions, des complots, des conflits d'intérêts de partout. Avec un certain nombres de retournements de situation spectaculaires... mais pas tant que ça au final, ce qui pourra en décevoir certains.

L'auteur aborde une grande variété de thèmes. Les jeux de pouvoirs et d'influence évidemment. Mais dans le développement des personnages on retrouve une réflexion sur le patriotisme, l'obéissance à la hiérarchie, la loyauté, la responsabilité des officiers sur les soldats qu'ils commandent, l'acceptation du progrès technologique, le danger du progrès technologique... et bien sûr des réflexions politiques comme les luttes républicaines contre la monarchie ou les renversement de gouvernements.
Tout ça se cristallisant autours du personnage principal qui se retrouve pile au centre de tous les intérêts de chacune des factions. Sollicité de toutes part, il passe de dilemme en dilemme et c'est particulièrement bien réussi : l'auteur réussit à le faire agir de manière naturelle qu'il prenne les bonnes ou les mauvaises décisions. Presque aucun choix bon, ou mauvais, qu'il fait ne donne l'impression qu'il est complètement à côté de la plaque ou qu'il doit son inspiration à un Deus Ex Machina.
L'auteur place tellement d'information autant dans ses personnages dans le contexte, qu'il y a toujours suffisamment d'éléments fournis pour bien comprendre les motifs qui font agir les personnages...
Cependant, Nakajima réussit à garder une bonne part de mystère malgré tout. Et c'est surtout dans le rival (antagoniste ?) du héros qu'on le retrouve. Il repose complètement sur le principe du "dissimulé en pleine lumière" que malgré le fait qu'on en apprend toujours un peu plus sur lui, ses motivations restent assez énigmatiques. Il trempe dans tellement d'affaires en même temps que c'est difficile de savoir pour quel motif il les organise à chaque fois.

Conclusion :

Au final, Gunka no Baltzar c'est un très bon exemple d'équilibre entre fiction et hommage historique. Avec un dessin parfaitement maîtrisé et des personnages très intéressant. Tout ça dans une intrigue géopolitique assez captivante et qui amène à de nombreuses réflexions particulièrement bien traitées sur tous les aspects de la guerre et des conflits politiques.
Et puis si vous êtes des fans de charges de cavaleries, de combat à la baïonnette et de régiment de canonniers, vous serez servis ^^

_________________
Signs will arrive tonight,
Guiding light decrease my pain
That I created all on my own.
Blind be my eyes tonight,
Hide the sight that sees in vain
Before and after is all done.
And everything is in time gone.
Scar Symmetry

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gunka no Baltzar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet manga :: --Divers-- :: Oeuvres à discuter :: Mangas/Animes-
Sauter vers: